herbs bande

herbes: basilic

basilic Son nom serait d'origine grecque, de «basilikon» qui signifie royal. De nombreuses légendes sont reliées au basilic, qui était considéré comme une plante sacrée. La cueillette du basilic s'accompagnait de rituels précis, précédés d'une purification. Chez les Égyptiens, il servait avec la myrrhe, l'encens, la sauge et le thym à l'embaumement des morts et, à Rome, il était l'emblème des amoureux. Pline l'indique contre l'épilepsie; il est également recommandé en cas de migraines d'origine digestive. Le basilic ne doit jamais être mijoté car son essence est très volatile. Il doit être ajouté aux plats en fin de cuisson. Il est le compagnon idéal des tomates et des asperges.



Le basilic peut remplacer le thym comme condiment. On l'ajoutera avec profit aux potages, salades, crudités qu'il aseptise. On connaît, par ailleurs, le canard au basilic et la soupe au pistou, l'une des plus renommées de la Provence.