salle de nantes bande

Expositions temporaires

Crimes et
Châtiments

Crimes et Châtiments. La justice en Nouvelle-France.

Présentée du 26 novembre 2013 au 13 octobre 2014 

Devenez magistrat et faites appliquer les lois coloniales des 17e et 18e siècles lors de l’exposition Crimes et Châtiments - La Justice en Nouvelle-France présentée au Château Ramezay – Musée et site historique de Montréal! Rencontrez différents criminels notoires de l’histoire judiciaire du Québec et découvrez leur sentence.

Dans cette exposition interactive, vous vous familiariserez d’abord avec le système judiciaire français. En Nouvelle-France, on pratiquait le droit pénal issu de la Coutume de Paris, instauré par Louis XIV en 1667. À cette époque, les criminels étaient présumés coupables jusqu’à ce qu’ils prouvent leur innocence. Les colons français étaient bien loin de profiter de notre système de droit actuel!

Juge. Artiste : Marie-Denise Douyon

Puis, à vous de jouer au magistrat! Étudiez le cas de quelques criminels de la colonie, tel que celui de Marie-Josephe-Angélique, l’esclave inculpée pour l’incendie de 46 maisons et de l’Hôtel-Dieu de Montréal en 1734. Les châtiments imposés vous semblent-ils appropriés aux offenses des malfaiteurs? Comparez les sanctions réservées aux criminels par la justice coloniale, avec celles que leur attribuerait le Code criminel canadien d’aujourd’hui.

Enfin, différents châtiments seront reconstitués, pour permettre aux visiteurs de prendre la place des bourreaux et d’observer carcan, cage de pendaison, fer à marquer et autres instruments de torture.

L'histoire des
marchés publics à Montréal 

Cet été, le Château Ramezay – Musée et site historique de Montréal vous invite à découvrir l’évolution des marchés publics dans le paysage montréalais. Réalisée en collaboration avec les Marchés Publics de Montréal, l’exposition L’histoire des marchés publics à Montréal accueille gratuitement les visiteurs sur la place De La Dauversière du 3 juillet au 13 octobre 2014.

Depuis 1676, le marché public occupe une place centrale au sein de la communauté montréalaise. Instaurés à l’époque de la Nouvelle-France, les marchés se multiplient au point d’atteindre un pic de popularité vers les années 1800. En plus d’être un endroit de prédilection pour s’approvisionner, ils deviennent des lieux privilégiés de rassemblement et de divertissement. La gestion publique des marchés de la Ville contribue à leur donner un caractère unique qui façonnera l’identité montréalaise. De nos jours, les places de marché regagnent tranquillement leurs lettres de noblesse après un déclin au profit des supermarchés quelques décennies plus tôt.

À travers les cartes, les illustrations et les photographies anciennes, découvrez l’aménagement des premières places de marchés de la métropole et les traces qu’elles ont laissées dans l’organisation urbaine actuelle. Rétroéclairée, cette exposition extérieure est offerte gratuitement, jours et soirs, du 3 juillet au 13 octobre sur la place De La Dauversière située entre le Château Ramezay et la place Jacques-Cartier, en face de l’hôtel de ville.

Sous un angle plus contemporain, le Château présente également sur la place De La Dauversière l’installation Nacelles itinérantes, une réalisation de North Design Office présentée dans le cadre de l’événement Métis-sur-Montréal en collaboration avec les Jardins de Métis.

Crédit: Illustration © Francis Back 

Nacelles
itinérantes 

Nacelles itinérantes

par North Design Office
Métis-sur-Montréal 2014

Dans le cadre de la 6e édition de Métis-sur-Montréal, le Château Ramezay – Musée et site historique de Montréal et les Jardins de Métis présentent Nacelles itinérantes. Cette installation de la firme North Design Office vous invite à la détente et au loisir dans le décor apaisant de la place De La Dauversière du 3 juillet au 13 octobre 2014.

Les Nacelles itinérantes évoquent un troupeau dans un pâturage qui s’est rassemblé dans un champ de graminées au cœur du quartier historique de Montréal. Telles des bêtes futuristes, les formes sphériques semblent avancer lourdement à travers le site. Leur douce présence encourage les passants à prendre une pause et apprécier l’oasis de verdure qui les entoure. Au fil des saisons, l’installation intensifie la connexion aux éléments environnants à l’aide d’un jeu d’ombres, de textures et de réflexions. Les nacelles se révèlent ainsi un endroit propice aux échanges, le temps d’une promenade contemplative, d’un pique-nique entre amis ou d’une célébration festivalière.

Fondée par Pete et Alissa North, North Design Office est une firme d’architecture de paysage, d’urbanisme et de design établie à Toronto depuis 2005. À partir d’une compréhension en profondeur de l’espace, du contexte et de la communauté, l’entreprise élabore des environnements urbains qui lui ont valu plusieurs prix à travers le Canada et les États-Unis.

L’installation Nacelles itinérantes est présentée gratuitement du 3 juillet au 13 octobre sur la place De La Dauversière située entre le Château Ramezay et la place Jacques-Cartier, en face de l’hôtel de ville de Montréal. Profitez de votre passage pour visiter l’exposition L’histoire des marchés publics à Montréal, située sur la même place.

Les Jardins de Métis, situés à l’entrée de la péninsule gaspésienne, le long du majestueux fleuve Saint-Laurent, ont été tout récemment classés monument historique par le gouvernement du Québec. Quelque 3 000 espèces et variétés de plantes y sont à découvrir, en plus des vingt-cinq jardins contemporains du 14e Festival international de jardins. Les lieux sont réputés pour l’heureux mariage entre horticulture et gastronomie. Visitez le www.jardinsdemetis.com pour en connaître davantage.

Crédit image: North Design Office 

North Design Office

1812:
Des objets à découvrir

1812: Des objets à découvrir

Le Château Ramezay – Musée et site historique de Montréal vous invite à un voyage des plus instructifs à travers l’histoire canadienne. Dans le cadre des commémorations transcanadiennes de la guerre de 1812, le Musée présente une toute nouvelle série de trois capsules web historiques mettant à l’honneur des artéfacts inédits de sa collection en lien avec les personnages et faits marquants de ce conflit décisif.

CAPSULE 1 : CHARLES-MICHEL D’IRUMBERRY DE SALABERRY ET L’APPROCHE CANADIENNE

La première capsule raconte le parcours du héros de Châteauguay et de sa noble famille à travers des objets uniques lui ayant appartenu. Les internautes croiseront également en route le duc de Kent et les œuvres du peintre et miniaturiste Anson Dickinson.

CAPSULE 2 : GEORGE PREVOST ET L’APPROCHE BRITANNIQUE 

La deuxième capsule se penche sur la culture matérielle laissée par des artistes influents de l’époque tels que Jean-Baptiste Roy-Audy et par les anciennes possessions des militaires anglais comme George Prevost. Les artéfacts inestimables la composant permettent d’illustrer le contexte entourant la défense de la colonie britannique contre l’invasion américaine.

CAPSULE 3 : TECUMSEH ET L’APPROCHE AMÉRINDIENNE 

La dernière capsule de la série étudie la guerre du point de vue des Premières Nations. Les œuvres de peintres et illustrateurs comme le peintre huron Zacharie Vincent et l’artiste américain George Catlin, en plus d’artéfacts aussi originaux que la dague de l’un des héros de 1812, le chef Shawnee Tecumseh, offrent un portrait tangible de la question autochtone.

Ce projet a été rendu possible grâce au soutien financier du Gouvernement du Canada et de Patrimoine Canada. La production et la scénarisation des capsules sont une réalisation de Isabelle Trudeau, aidée de l’expert en histoire militaire Luc Lépine.

Médias et visites commentées

Louise Brazeau, Coordonnatrice à l’éducation et à la promotion

lbrazeau@chateauramezay.qc.ca

Téléphone : 514 861-3708 poste 229 | Télécopieur : 514 861-8317

Information sur l'exposition

Christine Brisson, Archiviste des collections et coordonnatrice aux expositions 

cbrisson@chateauramezay.qc.ca

Téléphone : 514 861-3708 poste 230 | Télécopieur : 514 861-8317