salle de nantes bande

Expositions temporaires

Lumières sous la ville

Lumières sous la ville: Un patrimoine archéologique vivant

Présentée jusqu’au 3 septembre 2018 par:





Image thème de l'exposition Lumières sous la ville: Un patrimoine archéologique vivant Inspiré par la publication Lumières sous la ville : Quand l’archéologie raconte Montréal, le Château Ramezay propose, pour le 375e anniversaire de la métropole, une exposition mettant en vedette l’archéologie montréalaise. Les visiteurs auront l’occasion de voir de près une sélection d’artefacts qui illustre la vie de ceux et celles qui ont vécu sur cette île, des Amérindiens de la préhistoire aux Montréalais de l’ère industrielle.

Ce livre, publié à l’automne 2016 par les éditions Recherches amérindiennes du Québec, a été réalisé sous la direction des archéologues Anne-Marie Balac et François C. Bélanger.


Procurez-vous dès maintenant l'ouvrage à la boutique du Château Ramezay.

Mois de l'archéologie 2017

Métis-sur-Montréal

Traces - Pistes disparues

Présentée du 3 juillet jusqu'au 9 octobre 2017

Dans le cadre de la 9e édition de l’événement Métis-sur-Montréal, le Château Ramezay – Musée et site historique de Montréal et les Jardins de Métis présentent Traces – Pistes disparues. L’artiste William Vazan vous invite sur les traces des Premiers Peuples le long des cours d’eau disparus dans une installation présentée à la place De La Dauversière du 3 juillet au 9 octobre 2017.

Traces – Pistes disparues s’inspire des labyrinthes aménagés dans les jardins pour retracer les nombreux cours d’eau qui sillonnaient l’île de Montréal avant l’arrivée des Européens. Ces rivières, effacées du territoire par l’urbanisation, la canalisation ou l’assèchement, sont évoquées dans l’herbe de la place De La Dauversière. Avec son œuvre, l’artiste souhaite inciter les passants à réfléchir « à quoi ressemblait le territoire à l’époque précoloniale, quand les Amérindiens traversaient l’île de Montréal essentiellement par voie d’eau, sur le réseau hydrographique. » Au cœur du quartier historique de Montréal, les visiteurs sont invités à déambuler le long de ces rivières qui drainaient autrefois l’île.

William Vazan est un artiste canadien qui vit et travaille à Montréal depuis 1957. Il est reconnu internationalement pour sa pratique du « land art » et se démarque par des interventions directes sur les sites, dans la nature, les parcs et les espaces publics. Figure marquante de l’art conceptuel au Québec, ses projets d’envergure ont la particularité d’exprimer la mémoire des lieux et des traces laissées par l’homme.

L’installation Traces – Pistes disparues est présentée gratuitement du 3 juillet au 9 octobre sur la place De La Dauversière située entre le Château Ramezay et la place Jacques-Cartier, en face de l’hôtel de ville de Montréal.

Les Montréalais

Les Montréalais - Portraits d'une histoire

Présentée du 28 juin jusqu'au 9 octobre 2017

© Bibliothèque et Archives nationales du Québec, BAnQ Vieux-Montréal, Fond Conrad Poirier, P48, S1, P6854

Le Château Ramezay – Musée et site historique de Montréal, en collaboration avec les Éditions de l’Homme et le quotidien Le Devoir, présentent l’exposition extérieure « Les Montréalais – Portraits d’une histoire » tirée du livre du même titre de l’auteur Jean-François Nadeau. Celle-ci sera présentée sur les rues Le Royer et Saint-Claude tout juste derrière le Jardin du Château.

Au-delà des images
À quelques mètres du brouhaha de la place Jacques-Cartier, au cœur du quartier historique, sautez dans le temps. Laissez les photographies minutieusement sélectionnées faire remonter en vous les sons, les odeurs et les sentiments qu’elles évoquent : celles d’un Montréal jeune, d’un Montréal multiple qui évolue au gré de ceux et de celles qui l’habitent, qui la vivent, qui sont habités par elle. C’est un rendez-vous avec quelques instants de l’histoire de Montréal celle plus personnelle de ses résidents de tous âge et de diverses origines. Des histoires multiples captées sur le vif ou en studio par des photographes connus ou anonymes depuis les débuts de la photographie jusqu’au milieu des années 1970.

Historien et politologue, passionné de photographie, Jean-François Nadeau est directeur adjoint de l’information au quotidien Le Devoir après y avoir été longtemps directeur des pages culturelles. Il est un habitué d’ICI Radio-Canada Première, où l’on peut entendre ses chroniques d’histoire. C’est à titre d’auteur du livre « Les Montréalais », publié en octobre dernier chez les Éditions de l’Homme, qu’il collabore à cette exposition.

Cette exposition photographique extérieure est présentée gratuitement jusqu’au 9 octobre 2017 sur les rues Le Royer et Saint-Claude, derrière le Jardin du Château Ramezay.


1812: Des objets à découvrir

1812: Des objets à découvrir

1812: Des objets à découvrir

Le Château Ramezay – Musée et site historique de Montréal vous invite à un voyage des plus instructifs à travers l’histoire canadienne. Dans le cadre des commémorations transcanadiennes de la guerre de 1812, le Musée a développé une série de trois capsules web historiques mettant à l’honneur des artéfacts inédits de sa collection en lien avec les personnages et faits marquants de ce conflit décisif.

CAPSULE 1: CHARLES-MICHEL D’IRUMBERRY DE SALABERRY ET L’APPROCHE CANADIENNE

La première capsule raconte le parcours du héros de Châteauguay et de sa noble famille à travers des objets uniques lui ayant appartenu. Les internautes croiseront également en route le duc de Kent et les œuvres du peintre et miniaturiste Anson Dickinson.

CAPSULE 2: GEORGE PREVOST ET L’APPROCHE BRITANNIQUE 

La deuxième capsule se penche sur la culture matérielle laissée par des artistes influents de l’époque tels que Jean-Baptiste Roy-Audy et par les anciennes possessions des militaires anglais comme George Prevost. Les artéfacts inestimables la composant permettent d’illustrer le contexte entourant la défense de la colonie britannique contre l’invasion américaine.

CAPSULE 3: TECUMSEH ET L’APPROCHE AMÉRINDIENNE 

La dernière capsule de la série étudie la guerre du point de vue des Premières Nations. Les œuvres de peintres et illustrateurs comme le peintre huron Zacharie Vincent et l’artiste américain George Catlin, en plus d’artéfacts aussi originaux que la dague de l’un des héros de 1812, le chef Shawnee Tecumseh, offrent un portrait tangible de la question autochtone.

Ce projet a été rendu possible grâce au soutien financier du Gouvernement du Canada et de Patrimoine Canada. La production et la scénarisation des capsules sont une réalisation de Isabelle Trudeau, aidée de l’expert en histoire militaire Luc Lépine.

Jetez aussi un œil à nos expositions permanentes!



Médias et visites commentées

Louise Brazeau, Chef - Éducation | Chargée de promotion

communications@chateauramezay.qc.ca

Téléphone : 514 861-3708 poste 229 | Télécopieur : 514 861-8317